Bulle en tête

J’ai déterré par sérendipité une phrase merveilleuse quelque part sur le Web. Le 24 mars 2000, Bernard Pivot piège Dominique Rolin et Philippe Sollers sur le plateau de Bouillon de culture en révélant au public ce qui était connu dans tout le milieu littéraire, à savoir leur histoire d’amour secrète, une liaison magnifique que les deux avaient laissé plus ou moins discrètement transparaître dans leurs livres. Dominique Rolin (qui, précisons-le du fait de l’ambiguïté du prénom, est une femme) ne sait comment répondre mais Sollers garde son calme et prononce entre autres cette très belle phrase :

Il faut défendre la vie qu’on mène du moment qu’on est vivant.

Et bon sang, il a raison. Mais ça n’est pas toujours évident.

Continuer la lecture « Bulle en tête »

Publicités

En mémoire

Pourquoi et pour qui écrit-on ? J’ai plaisanté une fois en disant que ce blog n’était là que pour faire rire ma mère, et c’est en partie vrai. Bon, j’écris pour faire rire et réfléchir n’importe quel lecteur, mais je n’ai pas pour autant défini d’objectif en termes de satisfaction humoristique ou de stimulation intellectuelle. À vrai dire, l’enjeu n’est pas là ; la véritable raison pour laquelle j’écris, c’est pour me relire des années plus tard. Je m’inscris, comme un autoportrait de mots qui ne dit pas son nom.

Continuer la lecture « En mémoire »