« Écrire, documenter et publier : nouvelles techniques pour l’édition scientifique ». Atelier Internet Lyonnais (Villeurbanne). 17 juin.

Plein écran

Comment naviguer dans le système actuel de la communication scientifique tout en innovant et en maintenant une haute exigence de qualité?

Dans cette présentation, j’ai illustré les principes d’interopérabilité, modularité et multiformité autour du couple Pandoc-Markdown. Je me suis efforcé de rattacher la démonstration à un travail conceptuel (en cours) : c’est en effet un mélange d’histoire (typographique, informatique) et de théorie (écriture, balisages) qui permet de généraliser les observations faites dans un environnement technique spécifique. J’ai montré qu’on peut investir plusieurs formats de communication scientifique (PDF, docx, site, présentation) avec le même niveau d’exigence en matière de qualité, sans sacrifier ces principes qu’on peut considérer aujourd’hui comme innovants.

La démonstration serait difficile à retranscrire mais ma production actuelle permet de l’illustrer. Ce site l’utilise, ainsi que mes textes publiés et en cours de publication.

Deux remarques faites par les auditeurs :

Premièrement, on m’a indiqué plusieurs sources pour approfondir ma recherche sur le lien historique entre édition et informatique via l’encodage. De la même façon que des chercheurs américains ont découvert la tradition documentaire francophone avec Otlet et Briet, j’ai appris que l’histoire des encodages est très européenne et qu’elle dépasse conceptuellement ce qui se faisait chez IBM. Affaire à suivre.

Deuxièmement, on a beaucoup discuté l’importance de ce travail d’appropriation des outils d’écriture, de documentation et de publication. Les auditeurs ont pointé non seulement les compétences acquises, mais la valeur produite, notamment les modèles et feuilles de style, qui interroge beaucoup sur le rapport auteur-éditeur en sciences humaines.

Écrire, documenter, publier - July 18, 2019 - Arthur Perret