The Gown

Photo du 16-09-13 à 20.29Ce soir j’ai rejoint une secte. Pas les adorateurs du saint patron du sauciflard ou l’association de défense des victimes du syndrome de Gilles de la Rillette, non. Non, ce soir, j’ai rejoint officiellement le Hall de St Anselm.

Slems.

Parés de ce superbe ensemble de la collection automne-hiver JK Rowling, 125 étudiants mâles pénètrent la Dining Room de Slems. Dans quelques instants, leur vie va basculer ; pour l’instant, c’est l’appréhension et l’incrédulité qui se lisent sur ces 125 visages, anxieux de savoir s’ils vont être engagés comme figurants sur Harry Potter Origins ou si la soupe qui les attend en cuisine est à base de sang frais. Dans le silence le plus complet, celui qui se trouve près de la porte frappe 3 fois la table à l’aide d’une cuillère à soupe, visiblement trop trempée dans la soupe puisqu’il s’agit de la plus ÉNORME cuillère à soupe que j’ai jamais vue (sérieusement, elle faisait 40 cm cette cuillère, ils ont dû la faire faire sur mesure). Dans un bruissement d’étoffe, le Gardien entre, suivi des membres de la Junior Common Room, tous en chemise-cravate sous l’ample toge noire. Arrivés à hauteur de leur table, ils s’alignent derrière les hauts sièges et le Gardien prononce 3 mots en latin. EN LATIN. Et puisqu’il s’assoit, l’ensemble de la salle pousse un soupir de soulagement et fait de même. Tout compte fait la soupe est à la tomate, les conversations démarrent peu à peu.

Photo du 16-09-13 à 20.30

En fin de repas, le rituel inverse aura lieu mais dans une ambiance nettement moins tendue. Le Gardien se retire, suivi par les membres de la JCR et, progressivement, le reste des nouveaux Slemsmen. Peu à peu, ces derniers réalisent ce qui vient de se passer. Ce n’était pas tant un dîner bizarre en robe noire qu’un rite de passage, au même titre que l’enchaînement de pintes du premier soir ou les match de ping-pong dans l’antichambre du hall avant les petits déjeuners. C’était un rappel aux traditions des prestigieuses écoles britanniques, une manière de s’appuyer sur la solidité des coutumes passées et de prendre une inspiration avant de plonger dans le tourbillon de la vie universitaire moderne.

Ceci dit, est-ce qu’il y avait vraiment besoin des toges ?

Publicités

4 réflexions sur “The Gown”

  1. Oui oui il y avait besoin des toges, pour le plaisir de nos yeux 😉 « mon coeur a raté un battement » (comme qui dirait), un instant j’ai cru voir surgir Harry Potter, tu as presque réalisé mon rêve tu sais !
    Plus sérieusement, mes parents m’ont dit ce weekend que depuis que tu étais à Manchester tu postais pas mal de choses sur ce time-consumer, cette hérésie planétaire, néanmois pratique, qu’est facebook, du coup ni une ni deux j’ai emprunté le compte de ma môman pour aller voir de quoi il retournait et évidemment, maintenant que j’ai l’adresse de ton blog je compte bien lire le reste des articles ! J’ai lu aussi « holy sh*t he’s writing in English now », tu es toujours aussi drôle, même encore plus que je ne le pensais. Continue comme ça. =)
    Peu de temps que tu es à Manchester mais tu as l’air de déjà t’y être pas mal habitué, et de bien t’éclater avec tes compagnons togés.
    Y a-t-il beaucoup d’autres erasmus dans ton école ?
    Enfin bon voilà, simplement pour te dire que je pense bien à toi, suis tes actualités, veux bien te donner les petites news du coin si ta Lyon adorée te manque, et espère te revoir très très bientôt (à Manchester of course !!).
    Bisous
    Marion

    1. Quel bonheur de recevoir ce message ! Merci Marion 🙂 En écrivant ces bouts de machin je tâche de faire de mon mieux pour ne pas me décevoir, car je suis mon premier critique et je suis très très dur…
      On est 2500 étudiants étrangers à être arrivés cette année (et encore plus avec ceux qui sont venus avant pour plusieurs années) dont peu d’Erasmus finalement… La plupart des Européens sont là pour un cycle d’études complet (3 ans de licence par exemple) et donc ne passent pas par Erasmus (1 an max).
      Bises anglaises !

  2. De rien =) Je me doute que tu es très exigeant envers toi même, je te connais depuis un ptit bout de temps quand même 😉
    Ca en fait des étrangers tout ça dis donc, il y a combien d’étudiants au total ? pour avoir une idée du pourcentage (et voilà, je refais ma fausse matheuse xD, à force de n’étudier que des matières littéraires la science finit par manquer un peu). Tu t’es fait des amis anglais aussi ou seulement étrangers pour l’instant ?
    Bises,
    Marion

    1. Comme on est mélangés un peu partout, je me suis fait des amis chinois et indiens, européens et anglais aussi. On est plus de 30 000 puisque c’était le nombre d’inscrits en licence cette année donc faut encore ajouter les master, les doctorants. Dont 2500 étrangers arrivés cette année (sans compter ceux qui sont venus faire toute leur licence et qui sont là depuis 1 ou 2 ans déjà).

      Donc on est… beaucoup !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s